Cinéma d'animation, la French touch

  • Titre : Cinéma d'animation, la French touch
  • Auteur : Laurent Valière
  • Maison d'édition : Éditions de La Martinière
  • Année : 2017
  • Reliure : relié
  • Pages : 256
  • Langue : français
  • Dimensions : 24,6 x 31,9 x 2,9 cm
  • ISBN : 9782732480114
  • Prix éditeur : 39.90
Couverture de Cinéma d'animation, la French touch

Avis de Artbook par RP84

L'histoire de 125 ans de cinéma d'animation en France avec ses multiples techniques (animation 2D, animation 3D, papier découpé, stop-motion...) et médiums (cinéma, télévision, série, publicité...). Portraits des nombreux artistes qui ont participé au cinéma d'animation français, et présentation des œuvres emblématiques avec pitchs des films, citations des personnes ayant travaillé sur les films... Alterne période (les pionniers, Seconde Guerre Mondiale et après guerre, la nouvelle vague, les films des années 2000, les courts métrages à partir des années 2000) ou thème (les séries TV, l'animation 3D ou animation en images de synthèse, les collectifs, les français à Hollywood et au Japon ou la french touch, les écoles, notamment Les Gobelins) avec un entretien inédit avec un artiste à propos de son travail. Illustré (parfois même en double pages) de nombreux dessins, études préparatoires, storyboards, photos...

Les entretiens:

  • Benjamin Renner, réalisateur
  • Zyk et Zaza, décorateurs, à propos des décors dans les films d'animation
  • Valérie Hadida, character designer, à propos du character design
  • Marc du Pontavice, producteur de séries d'animation et président de Xilam, à propos de la série d'animation
  • Bibo Bergeron, réalisateur, à propos du storyboard
  • Pierre Coffin, réalisateur, à propos de l'animation 3D
  • Marjane Satrapi, auteure et réalisatrice, à propos de l'adaptation de sa bande dessinée Persepolis en film d'animation
  • Hélène Giraud et Thomas Szabo, auteurs et réalisateurs, à propos de leur série Minuscule (2006) et leur film Minuscule, la Vallée des fourmis perdues (2013)
  • Claude Barras, réalisateur, à propos du stop-motion

Les films et/ou artistes:

Émile Reynaud, Émile Cohl, Marius O'Galop, Lortac (Robert Collard), Berthold Bartosch, Alexandre Alexeïeff, Ladislas Starewitch, Anthony Gross, Hector Poppin, René Bertrand, Jean Painlevé, Monsieur Pipe fait de la peinture (1936), La Flûte magique (1946), Le Voleur de paratonnerres (1944), Le Petit Soldat (1947), La bergère et le ramoneur puis Le Roi et l'Oiseau (1977) de Paul Grimault, Nimbus libéré (1944) de Raymond Jeannin, Callisto, la petite nymphe de Diane (1943) d’André Marty, Cap'taine Sabord appareille (1943) d’André Rigal, Anatole fait du camping (1947) d’Albert Dubout, Cri-Cri, Ludo et l'orage (1946) d’Antoine Payen et Wilma de Quiche, Le petit mineur (1953) d’Albert Champeaux, Mi (1967), Le Troubadour de la joie (1951) d’Omer Boucquey, Jeannot l'intrépide (1950), Bonjour Paris (1953) de Jean Image, Astérix le Gaulois, Astérix et Cléopâtre, Les 12 travaux d'Astérix (1976), Astérix et la surprise de César (1985), Astérix et les bretons, Astérix et le coup du menhir, Les Shadoks (1968) de Jacques Rouxel et René Borg, Théâtre de monsieur et madame Kabal (1966), Les Jeux des anges (1964) de Walerian Borowczyk, Le Pas (1975) de Piotr Kamler, L'Évasion (1978) de Jean-Pierre Jeunet, Ares contre Atlas (1967) de Manuel Otero, Le Pays beau (1972) de Michel Boschet, Marcel, ta mère t'appelle (1962) de Jacques Colombat, La Demoiselle et le Violoncelliste (1965) de Jean-François Laguionie, Fracture (1970) de Paul Brizzi et Gaëtan Brizzi, La Planète sauvage (1973), Les Escargots (1965), Les Dents du singe (1961), Gandahar (1988) de René Laloux, Le Manège enchanté (1963) de Serge Danot, Chapi chapo (1974) d’Italo Bettiol et Stefano Lonati, Il était une fois... l'homme (1978) d’Albert Barillé, Ulysse 31 (1979) de Bernard Deyriès et Tadao Nagahama, Inspecteur Gadget (1983) de Bernard Deyriès, Bruno Bianchi et Toshiyuki Hiruma, Les Mystérieuses Cités d'or (1982) de Hisayuki Toriumi, Bernard Deyriès et Katsuhiko Fujita, Les Mondes engloutis (1985) de Michael Gauthier, Les Nouvelles Aventures de Tintin (1992) de Stéphane Bernasconi, Rahan (1986) d’Alain Sion, Mandarine & Cow (2007) d’Alexis Lavillat, Babar (1989) de Stéphane Bernasconi, Dale Schott et Luc Bihan, Titeuf (1999) de Zep, Les Zinzins de l'espace (1997) d’Olivier Jean-Marie et Thomas Szabo, Code Lyoko (2003) de Jérôme Mouscadet, Totally Spies (2001) de Stéphane Berry et Pascal Jardin, La Chouette (2006) d’Alexandre So, Les As de la jungle (2012) de Jean-François Tosti, David Alaux et Éric Tosti, Lascars (1997) de Laurent Nicolas, Il le faut! (2001) d’Éric Lavaine, Lastman (2016) de Jérémie Périn, Kirikou et la sorcière (1998), Azur et Asmar (2006) de Michel Ocelot, La Vieille Dame et les pigeons (1998) de Sylvain Chomet, Brendan et le secret de Kells (2009) de Tomm Moore, Le Grand Méchant Renard et autres contes (2017) de Benjamin Renner, Arthur et les Minimoys (2006) de Luc Besson, La faim (1973) de Peter Foldes, L’Automne de Vivaldi (1979) de Jean-Paul Musso, Maison vole (1983) d’André Martin et Philippe Quéau, Les Quarxs (1991) de Maurice Benayoun, Les Fables géométriques (1989) de Georges Lacroix, Renato et Jean-Yves Grall, Kaena, la prophétie (2003) de Chris Delaporte et Pascal Pinon, Au-delà de minuit (1983) de Pierre Barletta, Minuscule (2006) d’Hélène Giraud et Thomas Szabo, Astérix et le domaine des dieux (2014) de Louis Clichy et Alexandre Astier, Chasseurs de dragons (2008) d’Arthur Qwak et Guillaume Ivernel, Jack et la mécanique du coeur (2014) de Mathias Malzieu et Stéphane Berla, Un monstre à Paris (2011) de Bibo Bergeron, Le Petit Prince (2015) de Mark Osborne, Renaissance (2006) de Christian Volkman, Le Puits (1999), Éclosion (2006) de Jérôme Boulbès, Logorama (2009) de H5 (François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain, Oktapodi (2007) de Julien Bocabeille, François-Xavier Chanioux, Olivier Delabarre, Thierry Marchand, Quentin Marmier et Emud Mokhberi Les Triplettes de Belleville (2003), L’Illusionniste (2010), Swing Popa Swing, de Sylvain Chomet, Raging Blues (2003) de Winshluss et Cizo, Persepolis (2007) de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, Avril et le monde truqué (2015) de Franck Ekinci et Christian Desmares, Le Chat du rabbin (2011) de Joann Sfar et Antoine Delesvaux, Ernest et Célestine (2012) de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar, Kérity, la maison des contes (2009) de Dominique Monféry, Peur(s) du noir (2007), de Marie Caillou, Charles Burns, Blutch, Lorenzo Mattotti, Louise en hiver (2016), Gwen et livre de sable (1985), La Traversée de l’Atlantique à la rame (1978), Le Tableau (2011), Le Château des singes (1999), Le Voyage du prince (2019) de Jean-François Laguionie, Le Petit Cirque de toutes les couleurs (1986) de Jacques-Rémy Girerd et Patrick Deniau, L’Enfant au grelot (1998), La Prophétie des grenouilles (2001) de Jacques-Rémy Girerd, Une vie de chat (2010) de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (2010), Le Moine et le Poisson (1994), La Tortue rouge (2016) de Michael Dudok de Wit, Tulipe (2017) de Jean-Loup Felicioli et Jacques-Rémy Girerd, La Queue de la souris (2010) de Benjamin Renner, Le Printemps de Mélie (2009) de Pierre-Luc Granjon, Loulou et autres loups (2003) de Serge Elissalde, U (2006) de Serge Elissalde et Grégoire Solotareff, Zarafa (2012) de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, La Jeune Fille sans mains (2016), Journal (1998) de Sébastien Laudenbach, Le Repas dominical (2015) de Céline Devaux, Pistache (2005), La Femme chocolat (2005) de Valérie Pirson, Schéhérazade (1995) de Florence Miailhes, Madagascar, carnet de voyages (2011) de Bastien Dubois, La Femme squelette (2009) de Sarah Van Den Boom, Chienne d’histoire (2010) de Serge Avédikian, Une histoire vertébrale (2006), Skhizein (2008), J’ai perdu mon corps (2019) de Jérémy Clapin, La Révolution des crabes (2004), Zombillénium (2017) d’Arthur de Pins, Une tête disparaît (2016) de Franck Dion, Jasmine (2013) d’Alain Ughetto, Ma vie de Courgette (2016) de Claude Barras, La Science des rêves (2006) de Michel Gondry, Jour de gloire (2007) de Bruno Collet, Panique au village : la rentrée des classes (2016) de Stéphane Aubier et Vincent Patar, Adama (2014) de Simon Rouby, Pixels (2010) de Patrick Jean, Mister Wu (2018) de Patrick Zachmann, Café froid (2015) de Stéphanie Lansaque et François Leroy, Dragons (2010) de Dean DeBlois et Chris Sanders, Dragons 2 (2014) de Dean DeBlois, Le Prince d’Egypte (1998) de Brenda Chapman, Steve Hickner et Simon Wells, Kung Fu Panda (2008) de Mark Osborne et John Stevenson, A quoi ça sert l’amour ? (2003) de Louis Clichy, The Amazing World of Gumball (2008) de Ben Bocquelet, The Penguins of Madagascar (2014) d’Eric Darnell et Simon J. Smith, Basquash! (2009) de Thomas Romain et Shoji Kawamori, Moi,moche et méchant (2010) de Pierre Coffin et Chris Renaud, Mademoiselle Kiki et les Montparnos (2013) d’Amélie Harrault, Mune, le gardien de la lune (2014) d’Alexandre Heboyan, Peripheria (2015) de David Coquard-Dassault, Yùl et le serpent (2015) de Gabriel Harel, Jurannessic (2002) d’In-Ah Rödiger, Simon Pierre Andriveau, Yann Avenati, Hervé Barbereau et Louis Clichy, Tout en haut du monde (2015) de Rémi Chayé, Le Jour des corneilles (2011) de Jean-Christophe Dessaint, Shudô (2015) de To-Anh Bach, Charles Badiller et Hugo Weiss, Le Petit Prince (2015) de Mark Osborne...

Pour conclure l'économie de la french touch, quelques photos des coulisses de la fabrication de Dilili à Paris de Michel Ocelot, une bibliographie et un glossaire des principaux termes techniques. Vu la grande quantité de films et d’artistes, sur 125 ans, difficile d’aller dans le détail. Cependant les principales oeuvres sont suffisamment traitées et le tout est agréable à lire, avec un jolie choix iconographique.

Avis publié le 13/06/2020 à 10h51

Tags

Autres livres

Hommage aux Studios Pixar: Vers le génie et au-delà
Hommage aux Studios Pixar: Vers le génie et au-delà
Le Seigneur des Anneaux, mythes et origines
Le Seigneur des Anneaux, mythes et origines
Le Retour du Jedi - Le Making of
Le Retour du Jedi - Le Making of
The Art of Inside Out
The Art of Inside Out

Commentaire